La page de Julia

Un message écrit + vidéo de Julia Payan

Une parole dans la nuit ! / Julia

Lorsque l'on passe par des moments difficiles où l'adversité veut assombrir une partie ou toute notre vie, Dieu VA TOUJOURS FAIRE BRILLER une lumière dans notre nuit en nous donnant UNE PAROLE. Mais cette parole n'est pas juste une parole destinée à créer un miracle, c'est une parole d'amour. La Bible dit que « la mort et la vie sont au pouvoir de la langue. » (Proverbes 18 : 21) 

Quand j'étais jeune, j'avais une mauvaise image de moi-même et je passais parfois par des moments où j'avais l'impression de tomber dans un gouffre noir d'où je ne savais plus comment remonter. Vint le temps pour moi de faire « la confirmation » dans l'église anglicane où allaient mes parents. Je ne me sentais pas de prétendre m'engager pour quelque chose ou quelqu'un que j'estimais ne pas vraiment connaître.Ma mère eut une attitude des plus respectueuse à ce moment, elle m'a serrée dans les bras et m'a dit : « Ca ne fait rien Julia, c'est bien que tu sois honnête avec toi-même, si tu n'as pas la conviction on ne va pas te forcer ». 

Voilà une bonne semence de ma maman qui est restée liée au souvenir que j'ai d'elle de cette époque. Sa réponse a eu pour effet de me donner plus d'envie de chercher à connaître Dieu.Beaucoup de chrétiens sont tellement maladroits dans leurs paroles, qu'alors même qu'ils veulent amener les vers Dieu ils les font fuir. Une bonne parole, dite à propos, qui vous réconforte ou une mauvais parole qui vous blesse va rester lié à l'image et le souvenir qu'on a des personnes qui les ont prononcées. Si des petites phrases peuvent avoir un pouvoir pour nous abattre, tout au long de ma jeunesse d'autres paroles ont été semées dans mon cœur par des personnes que Dieu - je le sais aujourd'hui- a aussi placé sur ma route. 

Je me souviens, lorsque j'avais 13 ou 14 ans, nous étions en vacance avec mes parents. Le dernier jour des vacances, alors que nous étions sur le point de partir, j'ai rencontré un monsieur d'un certain âge, avec un gros chien blanc. Je me suis arrêtée pour caresser son chien et cet homme s'est mis à me parler, comme s'il me connaissait. Il a commencé à me dire « toi tu es chrétienne ? ». Ce à quoi j'ai rétorqué : « Non, non, pas du tout ! ». A l'époque, je voulais être tout sauf « chrétien », ou du moins ce que je pensais qu'étais les chrétiens. Je voulais être radicale, une hippie ou autre chose mais pas une «chrétienne. Un chrétien c'était triste, c'était la chorale, l'église que j'avais connu, un chrétien ça n'avait pas une vie très intéressant !Il a répondu, étonné : « Ah, bon, pourtant je croyais », comme si cela lui semblait évident en me voyant. Il a commencé à me parler avec plus d'assurance, comme s'il me connaissait. 

Il m'a déclaré : « Si tu cherches Dieu de tout ton cœur tu le trouveras ! » Il a ajouté : « Il te donneras un mari fidèle pour ta vie, tu Le serviras le et tu voyageras pour Lui. » Il a encore ajouté : « Et avant que je meure j'entendrai parler des œuvres que tu fais pour Dieu ». Wouff ! Sur le coup j'ai répondu quelque chose comme : « Hum, il est beau votre chien monsieur, au revoir. » Et je me suis empressée de partir. Pourtant, ces paroles se sont logées au fond de moi ! Elles ont engendré un sentiment de destinée.A partir de là je marchais avec, j'allais à l'école avec, je faisais des bêtises même avec, j'ai grandi avec. Par la suite, même quand j'ai vécu des expériences difficiles, cette parole semée en moi a su remonter à la surface au bon moment. Un jour, je me suis même retrouvée avec une arme braquée sur moi. Alors que je n'étais pas sure de rester en vie, je me rappelais des paroles de l'homme au chien blanc, comme une assurance de ce que ma vie ne pouvait pas s'arrêter là. Et, aussi étrange que cela puisse paraître, j'entendis comme une voix intérieure qui me disait : « N'aie pas peur, ne panique pas, tu va t'en sortir ». L'homme au chien blanc avait ouvert une fenêtre dans mon âme que personne ne pouvait fermer.

Plusieurs personne, tout au long de ma vie, on semé dans mon cœur des paroles de vie qui ont été de véritables lumières pour éclairer les périodes sombres de ma vie. Elles ont été des lumières dans la nuit ! Chacun de nous, au lieu d'ajouter plus de ténèbres aux ténèbres déjà existantes, par des critiques, des reproches, des médisances, peut semer des paroles lumineuses dans la vie des autres. Elles éclaireront leur chemin au moment où ils en ont le plus besoin.

Vidéo : le poids des paroles !