L'école de Mahavelona 

Présentation de l'école Primaire Privée SOUFFLE NOUVEAU de Mahavelona, par Julia

MAHAVELONA, MADAGASCAR (17°50'36 S 49°20'44 E - Commune Rural de Andondabe - Commune Rural de Andondabe - Ouverture Février 2017

L'école est rattachée et est sous la responsabilité de l'église Souffle Nouveau, dont le couple pastoral est pasteur Jean et Telovavy Norbert. Étant une école privée, cela permet de donner une éducation basée sur la morale et des principes chrétiens. Le directeur de l'école est leur fils : Robert Jachaël.

Les instituteurs ont suivi une formation à la ville de Tananarive, qui leur permet d'exercer en tant que prof et fait que l'école soit agréé et homologuée par le gouvernement Malgache ! L'idée est de former des personnes qui vivent et sont de ce fait disponibles sur place, car elles n'ont pas à venir de la ville pour des périodes limitées, vue la distance.

- Tout a commencé il y a quelques années, lorsque le pasteur Reynaud est venu ici pour marier plusieurs couples du village à l'église Souffle Nouveau déjà établie depuis un moment. Constatant que les personnes n'écrivez pas leur nom sur les papiers de mariage, mais seulement une marque, il a eu le désir de travailler ici avec les enfants de cette contrée pour leur donner une éducation et un avenir est venu !

- La scolarisation des enfants n'est pas obligatoire à Madagascar et c'est tout un programme de sensibilisation auprès de la population de ces parties reculée de ce pays qui doit être faite ! Déjà pour que les parents envoient leurs enfants à l'école plutôt que de les utiliser dans les champs et pour garder les zébus.

- Pendant notre visite (en Octobre 2019) pasteur Reynaud a convoqué les parents et les enfants l'après-midi pour que, justement, nous puissions les encourager à persévérer avec la vision de l'école, et appuyer son importance pour leur village et les environs. De leur côté, en échange de la scolarité de leurs enfants une participation en sac de charbons est demandée aux familles ! Il est important qu'ils participent, même si c'est avec peu.

- Reynaud nous a expliqué que s'il n'y a pas de suivi à motiver les gens les projets n'avancent pas rapidement, et qu'il faut tout un changement de mentalité, et ça prend du temps !

- Le village compte à peu près 250 habitants, mais avec les villages environnants ça monte autour de 2000 personnes. Ce qui fait beaucoup d'enfants et correspond à un vrai besoin.

- L'école Souffle Nouveau est construite en dur, ce qui a permis, entre autres, de servir de refuge aux habitants vivants à proximité, pendant le violent cyclone de 2018.

L'église "Souffle Nouveau"

- L'église Souffle Nouveau de Mahavelona a commencé il y a déjà 19 ans. Elle compte à peu près 50 personnes régulières ! Elle se trouve dans une cours entourée d'une barrière et où se trouve aussi la maison du couple pastoral et de sa famille. C'est un vrai lieu de vie : le poulailler se trouve au-dessous la maison, pratique contre d'éventuels voleurs. Tout ce qu'on mange ici et plus que... bio ! Plat principal : riz complet (de couleur rose), agrémenté avec des légumes, des épices et de la volaille.

- Il y a deux réunions par semaine : une réunion d'enseignement et une d'intercession et le culte le dimanche. La lecture de la Parole de Dieu est régulièrement apportée pour que de nouvelles personnes intéressées puissent venir et entendre l'Évangile, car il n'y a en pas beaucoup qui savent lire. Nous prévoyons de fournir des clefs avec la Bible audio en Malgache sous forme MP3. Depuis un moment les réunions d'église se font dans un des classes d'école, car il y a une fuite au plafond qu'il faut réparer.

- Reynaud et Blandine nous montrent l'un des projets à vernir qui se fera sur une partie de terrain qui appartient à l'église : un dispensaire pour exercer les premiers soins qui sera au service de la population locale. En attendant, le sol qui est très fertile servira pour un potager qui pourra fournir des légumes pour l'école ! Entre l'école, le potager et le dispensaire, ça donne de plus en plus à la fois de soutien et de « l'importance » à tout le village !

- Construction de 3 nouvelles classes Actuellement, il y a trois classes : CP, CM1, CM2. Projet 2020 : trois classes supplémentaire, de la 6ème à la 3ème ! Ça sera peut-être pour 2020, en fonction des soutiens qui parviendront. Il y a un vrai besoin, déjà pour que les enfants qui sont déjà inscrits puissent continuer leurs études sur place ! 

- Pasteur Renaud explique avec les parents qu'agrandir l'école permettra de garder les enfants ici au village plus longtemps, avant de partir en pension aux lycées dans les grandes villes. Comme je l'ai déjà mentionné, il n'y a pas d'autres écoles à proximité ! Il faut 4 heures de marche pour aller à l'école la plus proche, ce qui est un effort énorme pour les enfants et du temps précieux perdu pour les parents qui comptent sur les enfants pour les aider chez eux !

La pirogue « Souffle Nouveau » 

- À notre précédente visite, il y a deux ans, nous avons pris une pirogue traditionnelle, taillée dans un arbre, pour venir jusqu'à Mahavelona : 8 longues heures dans une pirogue chargée lourdement avec des poutres et autres matériaux de construction pour terminer, entre autres, les plafonds de l'école. Périple suivi par 2 heures de marche ! Nous avons vu avec quel dévouement tout le monde sur place été serviable et a travaillé dur ! 

Après notre retour en France, nous avons décidé de financier l'achat d'une pirogue en fer, qui permet de glisser plus facilement sur l'eau d'un côté. Un autre ministère, les Réales, a financé l'achat d'un moteur. « Le bateau » appartient à l'église et permet d'apporter les matériaux de construction plus rapidement, avec moins d'efforts, et également de faire entrer des finances en le louant périodiquement. C'est le seul bateau à moteur qui remonte jusqu'à cette partie du fleuve (le fleuve Ifontsy) ! Les habitants des berges viennent nous voir passer et nous saluent en passant !

Si le ciment et le bois arrivent par pirogue, par le fleuve, le sable est, lui, retiré du fleuve et porté à dos d'hommes (et de femmes) depuis la rivière. Les parpaings et les graviers sont fabriqués sur place par les chrétiens et villageois ! Les portes, les bancs et les meubles sont transporté aussi par bateau en pièces détachées, à dos d'hommes jusqu'au village, et sont assemblés sur place ! 3 à 4 élèves peuvent s'asseoir à chaque bureau, il y a une armoire pour garder les fournitures et livres et un tableau noir (fait avec du ciment peint) pour chaque classe.

La vie de l'école

- L'école compte 35 élèves actuellement mais peut recevoir plus ! On nous dit que l'école « Souffle Nouveau » a déjà une bonne renommée. Ils ont même installé des toilettes pour que les enfants apprennent comment les utiliser. L'école reçoit les élèves de 7 h du matin, quand il fait encore frais, jusqu'à 13 h.

Une éducation chrétienne, l'étude de la Bible et la prière fait partie de la vie de l'école ! Il y a 7 Matières (qui nécessitent des livres) qui sont incluses dans le cursus :

1. Français 2. Malagache 3. SVT 4. Math 5. Histoire 6. Lecture 7. Géographie

Pour l'instant seulement les profs ont ces livres de classe ! Il faut 26 euros pour une année de livres, par élève (qui vont servir plusieurs années bien sûr) ! Déjà, il y en faut certains pour les profs, pour les aider à améliorer leur français !

- Pour ce voyage (Octobre 2019) nous sommes arrivés pendant le break scolaire et Blandine a amené une grande valise avec des fournitures pour l'entrée des classes : cahiers, stylos qui a ont été fournis par des membres de l'église mère Souffle Nouveau de Tamatave. Sans oublier aussi des ardoises et des craies pour chaque élève !

- Chaque élève et suivi individuellement pour les trois trimestres avec examens et notes, et a sa fiche d'écolages avec sa photo.

- Blandine a aussi amené des vêtements, en très bon état, donnés par des membres de l'église de Tamatave, pour distribuer aux enfants ici ! Distribution faite sans bousculade et dans la bonne humeur, j'ai les a trouvés très respectueux !

- Parmi les premières urgence, il y a besoin d'une pompe solaire pour amener l'eau de la source du village jusqu'à l'école, sur 50 mètres de nivelais !

Conclusion

Pendant ce voyage, je me suis sentie très interpellés de la part de Dieu pour m'investir d'avantage et pour suivre de plus près l'avancement de cette école ici à Mahavelona !

- Je vais rester en contact avec Blandine, pour pouvoir aider plus régulièrement, comme je le peux et en sensibilisant les personnes qui pourraient soutenir et aider cette œuvre à leur mesure. Le peu d'ici représente vite beaucoup là bas !

- Je prévois de retourner dans une année, pendant une semaine sur place pour participer à la vie de l'école avec les élèves !

Gloire à Dieu qui prépare les oeuvres d'avance pour chacun de nous afin que nous les pratiquions. Cette œuvre me parle !

Si vous êtes intéressés de m'aider à soutenir l'école Souffle Nouveau, partiellement ou régulièrement, dans un domaine particulier ou d'une manière générale, faite moi-le savoir (juliapayan7@orange.fr) !

Merci d'avance !

Pour faire un DON, lien ci-dessous !

Love Julia Payan